UTMB: le drapeau belge et céleste flotte sur Chamonix

C’est incroyable ce qui s’est produit ce samedi sur l’UTMB, à Chamonix. Une équipe belge a remporté la plus longue des épreuves, la Petite trotte à Léon, avec ses 296 km et 26 500 mètres de dénivelé positif autour du mont Blanc. Un exploite « Céleste ».

DSC_0514

Il y a des moments où on est particulièrement très fier d’être belge. C’était le cas pour toute la colonie belge venue participer ou assister aux courses de l’UTMB, l’ultra-trail le plus populaire du monde entier qui se tient actuellement à Chamonix.

DSC_0487

Bernard Godon (Soiron) et Alain Steeman (Dalhem) ont signé un exploit qui fera date. Dans des conditions météo pénibles (une pluie continue toute la journée du mardi ainsi que vendredi soir), ils ont signé une des plus belles pages  de l’histoire du trail belge. Ils ont bouclé la Petite Trotte à Léon, la plus longue des courses de l’UTMB (296 km et 26 500 mètres de dénivelé positif autour du mont Blanc) en 115h41’. Oui vous avez bien lu. Ils sont partis de Chamonix lundi à 17h30 pour revenir dans capitale du trail ce samedi peu après 13h. Avec au programme les plus hauts et les plus beaux cols sur massif du mont Blanc, en France, en Italie et en Suisse. Une épreuve qu’il faut réaliser en équipe de deux ou de trois coureurs, pour des raisons évidentes de sécurité.

En hommage au colonel

DSC_0499Bernard Godon et Alain Steeman ont été portés en triomphe lors de leur arrivée à Chamonix, noire de monde. Un moment magique pour les deux coureurs célestes. Inoubliable. Les petits mots prononcés par Bernard Godon lors de son arrivée, ont aussi marqué les esprits des traileurs. Il n’a pas manqué de rappeler au micro tout son attachement pour la course en montagne et pour les hommes et les femmes qui organisent des courses de ce type. Un hommage au colonel Marnier, qui a créé cette course, et décédé il y a un mois en préparant ce parcours. « Heureusement qu’il y a des hommes comme lui pour imaginer l’inimaginable et  réaliser ses rêves les plus fous. »

Sûr que s’il avait été belge, Jean-Claude Marnier aurait rejoint ce groupe des Coureurs Célestes, des traileurs passionnés qui loin des projecteurs (si ce n’est aujourd’hui à Chamonix) portent haut et fort les vraies et belles valeurs du trail. Des coureurs d’ultra au grand cœur qui organisent aussi des courses démocratiques et ouvertes à tous, où l’on court pour le plaisir et non pour la performance, afin de soutenir de beaux projets, en Afrique ou ailleurs.

DSC_0515

Pour réaliser cet exploit, Bernard Godon et Alain Steeman ont préparé ce défi avec minutie. « Nous connaissions la plupart des cols. Et nous savions très précisément lesquels il fallait éviter de nuit » raconte Bernard Godon. En gestion de courses, sachez qu’il n’ont pas dormi la première nuit afin de se placer en tête avec une équipe finlandaise dès le départ, et ont dormi, grand maximum, 2h30 les autres nuit. « Très franchement, je pense que j’ai rêvé en courant » nous confie Bernard.

Bernard Godon et Alain Steeman avaient déjà remporté cette « trotte » lors de la premières édition, en 2008. Mais elle ne faisait alors « que » 200 kilomètres…

Pour remporter cette course, une des plus belles du monde, Bernard Godon et Alain Steeman, nos patrouilleurs célestes, ont pu compter, tout au long de la course, sur leur famille et leurs amis célestes venus à Chamonix pour les accompagner jusqu’au bout de leur rêve. Chapeau à eux aussi.

A Chamonix,

Nathanaël JACQMIN